WellNess & YOGA

WellNess & YOGA

La voie du Coeur et du Yoga.

 

 

FB_IMG_16252681696171629.jpg

 

La connexion au coeur, à la fréquence d'AMOUR, à la SOURCE fait partie des fondamentaux de la pratique yogique.

 

Pour une large majorité d'entre nous, nous avons un corps sans savoir comment il fonctionne, nous avons un coeur sans savoir également comment il fonctionne, un cerveau...

Notre devoir en tant qu'être humain et essence divine est de chercher des réponses comme mon personnage Nathan dont vous allez faire la connaissance pour avancer sur le chemin de la Connaissance.

 

" "Connais toi toi-même", telle était la formule inscrite au fronton de Delphes. Mais qu'est ce que ce "soi-même" qu'il faut connaitre? Son caractère, ses défauts, ses qualités ?

Non, ce n'est pas encore cela se connaitre. Se connaitre, c'est posséder la science des différents corps dont l'homme est constitué (les corps physique, éthérique, astral, mental, causal, bouddhique et atmique) et des conditions nécessaires à leur épanouissement. Si les Initiés de l'Antiquité ont tellement insisté sur la nécessité de se connaitre, c'est parce que la connaissance de soi ouvre les plus grandes possibilités d'avancement, de progrès, de réussite. Tant qu'on ne connait pas les besoins des corps subtils, on donne toujours au corps physique qui est gavé, alors que l'âme et l'esprit, affamés, assoiffés, suffoquent et meurent." Omraam Mikhaêl Aîvanhov

 

Dans l'histoire qui suit intitulée " Nathan au pays des songes hindous", j'explore la connexion du coeur sacré, la puissance de l'Amour et de la Foi (message largement répandu par Jésus) et la pratique yoguique qui nous permet de nous connecter à la Source directement par le coeur.

Le conte hindou, repris intégralement dans mon histoire fait référence à un arbre magnifique que l'on peut associer à l'arbre de la Connaissance, l'oiseau du bas associé à nos corps inférieurs (physique, éthérique, astral ou émotionnel, mental) et l'oiseau du haut à nos corps supérieurs (causal ou encore Sagesse, Bouddhique ou encore Amour impersonnel et Atmique ou encore corps de toute puissance divine).

 

 

images oiseaux.jpg

NATHAN AU PAYS DES SONGES HINDOUS

 

 

Le soleil revêtit son beau pyjama bleu nuit et s'en alla rejoindre le royaume des songes.

Chaque soir la maman de Nathan lisait une histoire d'ici et d'ailleurs, d'un monde enchanteur. Ce soir là, elle choisit la vieille histoire Hindoue des deux oiseaux sur la même branche. Voici ce que dit l'histoire :

                                           

                              " Dans un arbre magnifique chargé de fruits habite un oiseau qui à l'origine vit sur les basses branches de l'arbre. Un jour, il voit au faîte de l'arbre un deuxième oiseau qui regarde sans bouger une patte ; cet oiseau lui ressemble et l'observe avec indifférence. Après l'avoir examiné, l'oiseau du bas l'oublie et se remet à manger les fruits de l'arbre alors que son compère ne mange rien.

L'arbre porte des fruits doux et des fruits amers mais leur apparence extérieure ne diffère en rien aussi quand l'oiseau tombe sur un fruit amer il fait une horrible grimace et sent dans ses entrailles des coliques qui le font souffrir. Par contre les fruits doux le comblent de joie.

Insensiblement l'oiseau du bas monte de branche en branche pour rechercher de nouveaux fruits et se rapprocher du faîte de l'arbre. Arrive un moment où les deux oiseaux sont face à face : l'oiseau qui s'est élevé progressivement s'aperçoit que son compère est un autre lui-même, il se reconnait en lui et les deux oiseaux n'en font plus qu'un!"

 

Ainsi s'achève l'histoire des deux oiseaux sur un arbre. Les paupières du petit garçon sont résolument closes. Sa maman l'embrasse tendrement sur le front avant de quitter la pièce.

L'enfant dormait paisiblement quand soudain apparut sur le rebord de la fenêtre un oiseau doté d'un collier de plumes jaune et rouge. D'un port de tête digne et royal il entonna d'une voix cristalline l'hymne à la nuit. Quant à Nathan il glissait pas à pas dans les entrailles de madame la nuit

 

Immuable dans son sommeil, l'enfant rêvant profondément voit tout à coup surgir d'un épais rideau de fumée blanche un petit garçon qui lui ressemble étrangement. Il tente de s'en approcher mais en vain, car plus il avançait plus la silhouette de l'autre lui échappait, s'écartant toujours plus de Nathan. L'autre ne détachait pas son regard de celui du petit garçon. Il émanait de lui une sorte de magnétisme. Ils se ressemblaient tant, tels des jumeaux.

Soudain l'autre prît son envol et se mit à tournoyer autour du petit garçon. Ce dernier fasciné voulu le rejoindre dans les airs. Mais comment faire? Il avait beau sautiller, l'autre si éthérique se détachait toujours plus de lui.

Nathan désirait de tout son coeur rejoindre son double dans les étoiles. Son coeur le comprit et dit à l'enfant que tout était possible à la condition de le vouloir très fort, d'avoir une intention pure et une foi absolue. Sur ces mots un nuage lumineux s'approcha de Nathan. Des éclairs de génie s'en échappaient et scintillaient çà et là. L'enfant émerveillé en captura un qui lui souffla d'emprunter des échasses de berger. L'enfant si enthousiaste suivit ce conseil sans réfléchir et se procura des échasses de berger. Certes il s'élevait du sol mais pas suffisamment pour rejoindre son double. Déçu, il abandonna ses échasses qui ne pouvaient l'aider dans sa quête.

Peu de temps après un deuxième éclair de génie vint s'offrir à Nathan et lui inspira de chausser des chaussures à ressort! Aussitôt dit, le petit garçon se précipita chez un cordonnier pour lui expliquer ce qu'il cherchait exactement. Ce dernier lui confectionna tout particulièrement des chaussures vert fluo avec des énormes ressorts sous chaque semelle. L'enfant chaussa à la vitesse de la lumière ses nouvelles chaussures, pliait les genoux pour s'élancer haut dans les airs. Après quelques essais, il parvenait à aller de plus en plus haut mais jamais assez pour atteindre l'autre qui luis semblait loin, si loin...

La déception frappa à nouveau l'enfant, puis la colère l'envahit pour enfin céder la place au désespoir.

De son coeur lourd, une toute petite voix s'en échappa pour lui murmurer doucement :

"Reprends vite espoir car un coeur lourd et chargé de désespoir ne peut voir la lumière et s'élever dans les airs célestes. Ne cherche pas la réponse dans le monde matériel car il n'y a qu'illusions qui peuvent te conduire à ta perte si tu te laisses manipuler.

Repense très fort à ton voeu avec un coeur vaillant et pur et rappelle toi sois confiant"

 

Un troisième éclair de génie survint. Il lui parla de petites créatures vivant dans les très hautes montagnes où les sommets se cachent dans les nuages. Il lui dit de commencer par s'assoir dans un lieu très paisible, de respirer lentement et de visualiser de la lumière dans son coeur, plus on respire plus la lumière ou la flamme dans son coeur grandit. 

L'Amour qui vibre dans le coeur de l'initié est la clé.

Le petit garçon gravit une colline jolie parsemée d'herbes folles et tapissée de fleurs blanches et violettes. Arrivé au sommet, l'enfant choisit de s'assoir sur une pierre aux flancs arrondis, au toucher lisse puis il ferma les yeux et respira lentement, profondément. De son esprit émanait une pensée, une seule pensée, celle de rejoindre son double. Minute après minute cette volonté s'intensifia au point de faire apparaitre cette petite créature des montagnes, une sorte d'elfe yogi, un tout petit personnage avec des ailes transparentes en posture de lotus.

Cet elfe yogi se rapprocha de l'enfant qui plongé dans un profond recueillement ne le vit pas tout de suite. Son corps glissait dans les airs, puis il décida d'interrompre la méditation de l'enfant.

-Que fais tu ici tout seul?

L'enfant sursauta, ouvrit les yeux pour les écarquiller devant son petit messager du ciel

-J'ai suivi la voix de mon coeur et j'ai prié très fort pour vous rencontrer.

-Maintenant que cela est, que désires tu?

-Dans les airs se trouve un petit garçon tout comme moi qui peut voler. C'est mon double et je voudrais voler pour le rejoindre.

-Tout homme possède un double dans les hauteurs célestes tant que cet homme a un coeur pur comme celui d'un enfant. Malheureusement le double et l'homme faible ou orgeilleux peuvent parfois être souillés, interférés, briller faussement et se détourner de la Source. 

Tu as suivi la voix de ton coeur, de la simplicité. Va maintenant, tu n'auras aucun mal à rejoindre ton double. Il t'attend.

Nathan volait à présent avec tant de légèreté. L'elfe yogi l'accompagna dans les airs avec une myriade d'elfes venues de contrées lointaines. Tout ce monde chantait, riait. Plus Nathan s'élevait plus son coeur s'emplissait de joie, d'allégresse. Puis il aperçut son double qui lui souriait et se plaça très près de lui, au point de se fondre en lui. Et c'est alors que toutes les ailes des elfes se transformèrent en ailes d'or et de platine scintillant au firmament.

 

 

Elisabeth PAULI

L'Amour guérit, la Sagesse éclaire, la Vérité libère!

 

 

 



09/05/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres